Astuces pour se débarrasser des verrues…

691

1• Coupez une gousse d’ail en 2 et appliquez-la directement sur la verrue. Maintenez à l’aide d’un pansement. Renouvelez l’opération tous les jours jusqu’à disparition complète de la verrue.

2• Pelez un oignon, creusez-le, comblez le trou avec du gros sel, récupérez ensuite le jus qui se formera, utilisez-le pour lotionner la verrue.

3• Appliquez l’intérieur d’une peau de banane sur la verrue, maintenez la en place avec un sparadrap ou une gaze, renouvelez ce pansement tous les jour jusqu’à disparition complète de la verrue.
– Déposer tous les matins, quelques gouttes d’huile de ricin sur une petite gaze pliée en quatre et la faire tenir à l’aide d’un morceau de scotch dermique, au bout de quelques semaines elle aura disparue.

4.Découpez un petit morceau de pomme de terre crue. Appliquez-le contre la verrue quelques minutes matin et soir de manière à humecter la verrue

5.Choisissez un citron bio, récupérez-en l’écorce, hachez-la et laissez-la macérer pendant 2 jours dans du vinaigre blanc.(Avant le coucher, déposez quelques morceaux d’écorce de citron macéré sur la verrue. Puis faites-vous un pansement pour maintenir l’écorce en place sur votre verrue.)

Bien conserver ses fruits et légumes, quelques astuces !

Dans un de nos précédents articles, nous vous expliquions pourquoi il est meilleur pour notre santé de manger des fruits et légumes de saison. Ok, mais une fois que l’on a acheté nos fruits et légumes, comment les conserve-t-on pour une qualité optimale en termes de nutrition et de goût ? Voici nos conseils…

Tout d’abord, il est bon de savoir que tous les fruits et légumes ne se conservent pas de la même façon et pour la même durée.

Ceux à ne pas mettre au frais…

Il y a des fruits qui n’aiment pas le réfrigérateur et préfèrent l’air ambiant de la maison, et encore mieux, celui de la cave ! Si vous en avez une, sachez que beaucoup de vos fruits et légumes y seront heureux et se conserveront à merveille.
Sinon, si vous avez pris l’habitude de tout mettre dans le frigo, oubliez ce geste pour : les bananes qui noircissent avec le froid, le melon qui peut alors perdre jusqu’à 80% de son parfum, les fraises et les tomates qui perdent elles aussi leurs saveurs. Pour ces derniers, si vous aimez les déguster frais, installez-les alors dans le bac à légumes en bas de votre frigo quelques heures avant la dégustation.
Ne le faites pas non plus pour les pommes de terre, les oignons ou encore l’ail qui préfèrent l’air frais et sec, tout comme ils préfèrent l’obscurité. Pour ces trois la, direction la cave donc ou un placard de la cuisine, mais séparez-les puisque les oignons font mûrir trop vite les pommes de terre.

Au réfrigérateur, comment bien les conserver ?

Pour beaucoup d’autres fruits et légumes, il est possible de les conserver au réfrigérateur sous quelques conditions.
Tout d’abord, privilégiez le bac à légumes, qui porte donc très bien son nom, en bas de votre réfrigérateur car c’est là que la température est la plus agréable pour eux, car il s’agit de la zone la moins froide.
Ensuite, ne les lavez pas avant leur stockage, ils mûriront trop vite à l’intérieur du réfrigérateur.
Pour la grande majorité, il est recommandé de les laisser respirer en ne les emballant pas. En revanche, les champignons auront besoin d’être enveloppés, non lavés dans un essuie-tout sec et les asperges dans un essuie-tout humide. Ils semblent être les 2 exigeants dans la famille des légumes !
Enfin, ne les gardez pas trop longtemps. Les fruits et légumes restent des produits fraisqui se consomment rapidement pour pouvoir bénéficier de la totalité de leurs nutriments et vitamines. En moyenne, entre 2 jours et 1 semaine maximum.

Et la congélation ?

Ici aussi, tous les fruits et les légumes ne sont pas logés à la même enseigne. Presque tous les légumes peuvent facilement être congelés et il est conseillé de les blanchir avant leur congélation. Pour cela, les plonger quelques minutes dans un grand volume d’eau bouillante et les refroidir aussitôt dans un autre volume d’eau froide. Les sécher avec un torchon ou un papier absorbant et les emballer dans un sachet plastique alimentaire. Ainsi, vous pouvez conserver vos haricots verts, carottes et petits pois jusqu’à 10 mois !
Les légumes qui ne supportent pas bien le congélateur devront être cuisinés avant d’être congelés
, c’est le cas des concombres, courgettes, laitues, pommes de terre ou des tomates.
Les fruits aussi peuvent être congelés sauf les pommes et poires qu’il est préférable de réduire en compote auparavant et les oranges, citrons, kiwis, ananas dont le jus se congèlera mieux que le fruit entier ! Sinon pour tous les autres (framboises, fraises, pêches…), disposez-les dans une barquette, un sac plastique ou sur un plateau (selon la fragilité du fruit), saupoudrez-les de jus de citron et de sucre pour éviter qu’ils noircissent, et le tour est joué !

Autre astuce de conservation : la déshydratation !

Il semblerait qu’elle soit parmi les dernières tendances en matière de cuisine : la déshydratation est une bonne solution pour concilier, écologie, économies et santé. En effet, à l’aide d’un déshydrateur que vous installez dans la cuisine à côté des autres éléments d’électroménager,vous pouvez ainsi conserver tous vos fruits et légumes sans exception pour une durée exceptionnelle, sans aucune perte nutritive et gustative ! Encore mieux que la surgélation ou la mise sous conserve, la déshydratation assèche le fruit en le vidant de l’eau qu’il contient pour ne laisser que l’essentiel : le fruit, son sucre naturel et ses vitamines, grâce à une « cuisson » par chaleur très basse (40°maximum).
Un bon moyen de manger des tomates toute l’année tout en respectant les saisons et les localités ! 

Et vous, quelles sont vos astuces de conservation des fruits et légumes ? Ou au contraire, lesquels ne savez-vous pas du tout conserver ?

Comment éliminer et se débarrasser des mouches naturellement?

Comment éliminer et se débarrasser des mouches naturellement?
22 recettes maison, remèdes d’autrefois à aujourd’hui, à base de produits naturels aux plantes pour faire fuir et tuer les mouches.
Voici venus les beaux jours ensoleillés de l’été, mais aussi la saison des mouches.
Ces insectes deviennent alors envahissants, surtout lorsque l’on habite à la campagne, près de champs agricoles. Même un foyer rigoureusement propre se verra envahit de ces insectes désagréables et peu hygiéniques.
Chasser, détruire les larves, les oeufs de mouches
A l’extérieur, les mouches aiment pondre dans des endroits comme le fumier, le compost, les dépôts d’ordures, les poubelles. Nettoyez régulièrement ces lieux pour supprimer les oeufs pondus et les contaminants qu’ils pourraient contenir. A la maison, surtout pour celles situées près de champs de bestiaux et des fertilisations des terres agricoles au lisier, les mouches pondent leurs oeufs derrière les meubles. Retirez régulièrement les meubles, aspirez les oeufs, les larves, les pupes et jetez le sac d’aspirateur. De même, lorsque vous ouvrez le réfrigérateur, prenez rapidement ce dont vous avez besoin et refermez immédiatement l’appareil. Les mouches et les moucherons s’insèrent rapidement dans le frigo et risquent de contaminer vos aliments, vos viandes.
Eloigner les mouches de la maison
Plus les lieux sont propres, comme la cuisine, les toilettes, la salle de bains, mieux ce sera pour éloigner les mouches. Mais ce n’est certes pas suffisant selon le lieu de vie et la proximité de bétails. Les moustiquaires aux fenêtres, à la porte d’entrée, la pénombre sont aussi d’autres moyens pour lutter contre l’invasion des mouches.
Disposez près des ouvertures:
• des bols remplis d’orange fraîche, de zestes de citron et de clous de girofle secs mélangés.
• des pots de rue (aurait également des propriétés anti-puces)  et de tanaisie.
• des récipients ou des pots de menthe, de basilic, de géranium citronné, un bouquet de lavande fraîche.
• des bols remplis d’une infusion de feuille noyer.
• des gousses d’ail, des tranches d’oignons régulièrement remplacées. Les oignons étaient d’ailleurs utilisés pour préserver les cadres dorés des souillures de mouches. Pour cela, faites bouillir 3 ou 4 oignons dans un demi litre d’eau, puis enduisez les dorures à l’aide d’une brosse à dent. La même recette est indiquée avec de l’ail.
• une tasse d’huile de laurier, que les bouchers d’autrefois utilisaient pour badigeonner les portes, les tables et les fenêtres, protégeant ainsi leurs viandes (voir photo 2 mouche à viande).
• de l’encens de camphre, l’odeur du camphre brulé éloigne les mouches.
• des feuilles de courges séchées brulées sur du charbon faisaient fuir les mouches ou mourir celles qui restaient dans les lieux, selon les anciens. Pendant ce traitement, il convient d’éloigner les oiseaux.
• un mélange d’huiles essentielles composé de lavande, d’eucalyptus, de citronnelle et de cèdre, diffusé également dans la cuisine ou les autres pièces. Dans la chambre versez quelques gouttes de ces huiles sur des cotons, ou encore placez de l’extrait de hêtre. En substitution d’un diffuseur, vous pouvez fabriquer une bougie avec ces huiles essentielles, voir ce mode d’emploi de fabrication des bougies  anti-mouches et moustiques.
Pour protéger les jambons, les saucissons pendus à sécher, les anciens les enduisaient de lie de vin et de vinaigre. De même, ils dispersaient du laurier frais dans les pièces de la maison, une plante dont l’odeur serait désagréable aux mouches. Pour protéger les bêtes (chevaux, poneys, mulets…) des mouches, les agriculteurs d’antan les badigeonnaient d’une mixture faite d’une poignée de laurier bouillie 5 minutes dans un kg de saindoux. Une autre solution consistait à les laver avec une infusion de marrube noir (ballote), ou de morelle, ou de chicorée sauvage ou encore de feuille de noyer.
Les mouches aimant à se réfugier dans les endroits chauds et ensoleillés, la nuit ou dès qu’il fait froid ouvrez en grand les fenêtres.
Tuer, éliminer les mouches dans la maison: les pièges à mouches, les attrape-mouches
Les petits pièges à mouches sont souvent très actifs, en voici quelques uns:
• des petites bouteilles remplies d’eau très sucrée.
• des petites bouteilles remplies d’eau très savonneuse, dont l’ouverture est diminuée par un cartonnage percée, enduit de miel.
• des papiers gluants fabriqués avec du cartonnage ou des post-it, enduits de mélasse.
• des sacs en plastique remplis d’eau, placés aux entrées.
Ces méthodes ne sont certes pas toujours esthétiques mais elles ont le mérite d’être efficaces et naturelles! Sachez enfin que les mouches détestant le froid, les ventilateurs, les climatiseurs sont leurs ennemis. Bon à savoir, les anciens avaient remarqués que les mouches n’aimaient pas les pièces de couleur bleu. C’est ainsi, que les agriculteurs peignaient les salles de traite en bleu.
Nettoyer les excréments de mouches et les traces de papiers anti-mouches
Sur les murs, le carrelage ou le bois, utilisez une éponge mouillée imbibée de liquide vaisselle et d’eau. Si les tâches de « crottes » de mouches résistent, essayez l’alcool ménager sur un chiffon doux. Pour la glue des papiers anti-mouches, utilisez un chiffon imbibé d’essence. à la térébenthine.

Sources:

Michel Ragot,